ACTUALITÉS

  • Pas de pitié pour les mauvais payeurs
    Pas de pitié pour les mauvais payeurs JEAN-FRANCIS PECRESSE / EditorialisteLe 23/03 à 06:00 Il en va de la sécurité économique comme de la sécurité routière : elle ne s’améliore jamais assez. De même qu’un chauffard est toujours un chauffard de trop car il peut mettre votre vie en danger, un mauvais payeur est toujours un mauvais payeur de trop car il peut mettre la vie de votre entreprise en péril. C’est pourquoi il ne faut pas se satisfaire de la lente diminution des retards de règlement entre entreprises constatée par l’Observatoire des délais de paiement. Le fait que le retard moyen a enfin reculé, passant de 13 jours en 2015 à 12 jours en 2016, est simplement une invitation à accentuer la pression sur les entreprises négligentes ou fautives. Certes, si les clients paient leurs fournisseurs avec un peu moins de retard, c’est que leur trésorerie s’est légèrement détendue. Il ne faudrait pas, en effet, jeter l’opprobre sur tous les mauvais payeurs : si la Continuer à lire...
  • La durée moyenne des retards de paiement entre les entreprises est de 13,2 jours
      La durée moyenne des retards de paiement entre les entreprises est de 13,2 jours. Régime légal, impact sur les entreprises, sanctions, nouveautés… Tout ce qu’il vous faut savoir sur les délais de paiement pour partir toujours à point. Que dit la loi?...
  • Message de client
    Bonjour, Suite à notre entretien téléphonique du 22 janvier dernier, je tenais à confirmer par ce présent mail notre échange téléphonique. En effet, depuis un an, notre société travaille avec votre cabinet pour le recouvrement de nos créances. Nous tenons à saluer votre capacité à traiter les dossiers qui vous ont été confiés, notamment par l’équipe de travail. Ces dernières années, nous avions perdu toutes confiances aux cabinets de recouvrement de part leur mauvaise gestion et manque de professionnalisme. Nous pouvons aujourd’hui travailler avec votre cabinet en toute sérénité et souhaitons que cette collaboration perdure. Cordialement.  ...
  • Assises des délais de paiement 2016
    http://www.lejournaldesentreprises.com/national/assises-des-delais-de-paiement-2016-les-candidatures-sont-ouvertes-14-03-2016-285579.php?xtor=EPR-7-%5bNewsletterQuotidienne%5d-20160315-%5bAssises%20des%20d%C3%A9lais%20de%20paiement%202016.%20Les%20candidatures%20sont%20ouvertes%5d&utm_source=newsletter-quotidienne&utm_medium=email&utm_campaign=20160315&utm_content=%5bAssises%20des%20d%C3%A9lais%20de%20paiement%202016.%20Les%20candidatures%20sont%20ouvertes%5d...
  • France. Les retards de paiement s’accumulent dans les entreprises
    Alors que les chefs d’entreprises sont un peu plus optimistes sur les perspectives économiques dans leur activité, les retards de paiement s’accumulent dans les entreprises. Une source d’inquiétude pour les patrons de PME alors qu’une faillite sur quatre est engendrée par des retards de recouvrement. 95 % des entreprises pensent que le non-respect des délais de paiement met en danger la santé des entreprises, parfois jusqu’au dépôt de bilan. Ce pourcentage est issu d’une étude sur le recouvrement des créances publiée mardi 3 novembre par le cabinet ARC avec Ifop. Selon ce sondage, les délais de paiement entre entreprises ont fortement augmenté en 2015. Pour les petites et moyennes entreprises (PME), le retard de paiement moyen a atteint 13,9 jours, contre 10 jours en 2014 et 10,4 jours en 2013. Pour les grandes entreprises, le retard moyen de 12,1 jours était de 8,2 jours en 2014 et 7,3 jours en 2013. Selon les représentants du cabinet ARC, un quart des Continuer à lire...
  • Le respect des délais de paiement est inversement proportionnel à la taille des entreprises
    Selon une étude du cabinet Altares portant sur le 1er semestre 2015, 1/3 des sociétés françaises règlent leurs fournisseurs à la date convenue. Le respect des délais de paiement est inversement proportionnel à la taille des entreprises, les TPE étant deux fois plus nombreuses que les grandes entreprises à payer en temps et en heure, ces dernières ayant une fâcheuse tendance à se faire de la trésorerie sur le dos de leurs fournisseurs ou de leurs sous-traitants. Le résultat est là : en France, près d’1/4 des défaillances d’entreprises sont dues à des retards de paiement. Cette situation ne peut perdurer. Un nouveau modèle de relations interentreprises doit émerger. Il est temps que les chartes et autres codes de bonne conduite soient suivis d’effet, du haut en bas de la chaine d’achat. A cet effet, la CGPME rencontrera prochainement les représentants des grandes entreprises afin d’examiner de manière constructive les voies et moyens d’améliorer la situation. Par ailleurs, il convient Continuer à lire...
  • NOUVEAU NOM, NOUVELLE IMAGE… POUR L’ANNIVERSAIRE DE SES DIX ANS
    Le monde change, vos besoins évoluent… nous aussi ! Après plus de 10 ans d’expérience dans le recouvrement de créances sous la franchise ARTEZIA RECOUVREMENT sur les territoires de la Vendée, de la Loire Atlantique et des Deux Sèvres, notre cabinet prend son indépendance et continue désormais de vous accompagner sous un nouveau nom : Un nouveau nom, mais surtout une nouvelle identité que nous avons souhaité à notre image: simple, moderne et efficace...
  • Le respect des délais de paiement pourrait créer 100000 emplois
    Accéder à l’article sur L’Express.fr....
  • Défaillances d’entreprises : le bâtiment en première ligne
    Accéder à l’article sur LEMONITEUR.fr....
  • Le décret 96-1112 devient l’Art R124-1 du code des procédures civiles d’exécution
    Il ne faut plus parler du décret 96-1112 du 18 décembre 1996 mais de l’Art R124-1 du code des procédures civiles d’exécution. Le code des procédures civiles d’exécution est créé. Il regroupe en un seul code de nombreuses dispositions éparses. À cette occasion le Ministère de la justice intègre le décret 96-1112 du 18 décembre 96 dans la partie réglementaire de ce nouveau code. Accéder au code des procédures civiles d’exécution....